samedi 1 décembre 2007

Le Lobby des dictateurs et des corrompus



i vous pensiez qu’à un certain niveau d’éducation, d’instruction, qu’à un certain niveau de responsabilités, surtout celles susceptibles d’engager celle de tout un pays, on ne pouvait pas dire n’importe quoi, Vous allez très vite déchanter. Le ministre algérien des moudjahidines (anciens combattants), vient de balayer d’un revers de main toutes ces naïves croyances. Lors d’un entretien publié par le quotidien algérien El Khabar, à l’occasion de la visite éminente du président français, Monsieur Abbés a eu l’opportunité de montré l’étendu affligeante de son sens du jugement de la mesure.

Dans un discours qui, tantôt sent la naphtaline, tantôt les centrales d’épuration de l’ONAS, il affirme d’emblé qu’« au jour d’aujourd’hui, des relations de parité entre Alger et Paris ne sont pas envisageables ». Ici on se dit que comptes tenus du passé douloureux des deux pays, on peut comprendre que beaucoup d’injustices et de souffrances restent encore non reconnues ; qu’il reste surement beaucoup à faire des deux cotés ; que cela prendra encore du temps pour qu’on puisse concevoir des relations apaisées entre Paris et Alger. Tout cela est concevable et même naturel. Les victimes, pour pouvoir pardonner ont besoin qu’on reconnaisse leurs statuts de victimes.

Mais notre brillant esprit illuminé, lors d’une démonstration sans aucune ambigüité sort un argument fatal qui cloue le bec à toutes nos suppositions, surement trop terre-à-terre. « Vous connaissez les origines du président français et les parties qui l’ont amené au pouvoir ?» demande-t-il. « Saviez-vous que les autorités israéliennes avaient mis en circulation un timbre à l’effigie de Nicolas Sarkozy, en pleine campagne électorale ? Le gouvernement d’ouverture que dirige M. Sarkozy, qui a vu plusieurs personnalités de gauche rejoindre un gouvernement de droite soulève plusieurs interrogations comme pourquoi Bernard Kouchner a décidé de sauter le pas, cela ne s’est pas fait pour des croyances personnelles ? » S’interroge-t-il avant de conclure très sur de lui : « Ceci était le résultat d’un mouvement qui reflète l’avis des véritables architectes de l’arrivée de Sarkozy au pouvoir, le lobby juif qui a le monopole de la décision en France ». Apprécions particulièrement l’argument du timbre postal à l’effigie de Sarkozy, surement une nouvelle pièce maitresse dans le dossier déjà épais du « complot juif » qui menace le monde.

Mais bon après ces effarantes révélations sur cette « obscure machination », nous voilà rassurer par la vigilance de ce courageux fonctionnaire. Il faut dire que nous avons la chance de vivre dans des pays qui recèlent d’armées entières de soldats de son calibre, qui ne ratent aucune occasion de dénoncer « les desseins maléfiques de ces organisations secrètes qui lorgnent nos richesses et convoitent nos souverainetés ». Chez nos aussi, en Tunisie, mais aussi ailleurs dans notre sinistré Monde Arabe, on sait très bien déceler « les jaloux et les conspirateurs » qui emploient « des agents à leurs soldes et complètement ralliés à leurs causes ». Pourtant, toute cette ingéniosité à « inventer » des « grand méchants loups », s’évanouie en un aveuglement pathétique quand il s’agit de voir notre réalité pourtant visible à l’œil nu.

Quand il s’agit de dénoncer « le lobby des dictateurs », « le lobby des corrompus » ou encore « le lobby des raquetteurs » qui pourtant sévissent dans nos pays, au vus et aux sus de tout le monde, et composés de gens qui ont les mêmes « origines » que nous. Quand il s’agit par exemple pour l’Algérie d’expliquer comment ce fait-il que le pays, désendetté, est de plus en plus riche alors que la majorité des algériens restent désespérément pauvres ? Quand en Tunisie, les meilleurs affaires du pays et une grande partie des entreprises publiques se retrouvent dans les mains d’une poigné de familles sans aucun patrimoine propre mais miraculeusement proche du président actuel ? Ou quand au Maroc, plus de la moitié de la population est tout bonnement exclu du progrès certain que connaît le pays en termes d’investissement et de croissance économique. Les exemples ne manquent pas, pour illustrer les méfaits de ces « lobbys » bien de chez nous qui s’activent méticuleusement et par tous les moyens (même les plus violents) à faire triompher leurs intérêts particuliers au détriment de ceux de leurs pays et par conséquences, de leurs peuples.

Vous l’aurez certainement compris, la question ici n’est pas tant de savoir si « le lobby juif » existe (à cette question Mitterrand en son temps avait répondu par l’affirmatif) ou si ce fameux « lobby » est pour quelque chose dans l’élection du président actuel de la France. Ces questions intéressent en premier le peuple français qui, et comme l’histoire l’a montré à maintes reprises, n’accepte jamais que ses dirigeants aillent à l’encontre de ses intérêts et cela même pour des dirigeants qui ont, à un certain moment, reçu son approbation. La question est de savoir si une relation de parité, une relation d’égale à égale est possible entre la France et l’Algérie ou entre n’importe quelle autre « puissance » et nos pays « en voie de développement » ? À cette question la réponse ne peut être que « non ». Non pas à cause de j’en sais quel passé douloureux ou j’en sais quel « lobby » aux intentions malveillantes. Cette parité n’est tout simplement pas envisageable essentiellement à cause du manque de légitimité de nos dirigeants.

Alors bien évidement, Les dirigeants américains, français, allemands, israéliens et j’en passe, profitent de cette situation pour servir leurs intérêts, qui ne sont, en fin de compte, rien d’autre que ceux de leur citoyens. Mais, pour quelle raison ces pays ou leurs dirigeants se préoccuperaient de nous plus que nos propres dirigeants ? Pourquoi voulons-nous qu’ils pensent à nos intérêts avant les leurs ? Pourquoi oublions-nous toujours les vraies causes de nos problèmes pour trouver des justifications ailleurs que chez nous. La vraie cause de nos problèmes se sont nos dirigeants. Se sont eux qui oublient les intérêts de leurs peuples pour ne servir que les leurs. Se sont eux qui hypothèquent nos avenirs pour assurer la pérennité de leurs pouvoirs. Tant que nous acceptons « le lobby des dictateurs », des voleurs et des voyous à la tête de nos pays, tant que nos pays ne sont pas gouvernées par la seule volonté de nos peuples et non par celles, brutales et corrompues de ceux qui nous gouvernent actuellement, beaucoup profiteront de leurs soif de pouvoir au détriment de nos intérêts.


2 commentaires:

  1. Anonyme1:49 PM

    http://tunisie-harakati.mylivepage.com
    Vous pouvez soutenir notre cause en luttant pour la liberté de Sameh Harakati et donc des droits de l'homme.
    Les dictateurs aux placards, il faut se donner l'envie de vivre avec humanité.

    RépondreSupprimer
  2. CresceNet9:52 AM

    Oi, achei seu blog pelo google está bem interessante gostei desse post. Gostaria de falar sobre o CresceNet. O CresceNet é um provedor de internet discada que remunera seus usuários pelo tempo conectado. Exatamente isso que você leu, estão pagando para você conectar. O provedor paga 20 centavos por hora de conexão discada com ligação local para mais de 2100 cidades do Brasil. O CresceNet tem um acelerador de conexão, que deixa sua conexão até 10 vezes mais rápida. Quem utiliza banda larga pode lucrar também, basta se cadastrar no CresceNet e quando for dormir conectar por discada, é possível pagar a ADSL só com o dinheiro da discada. Nos horários de minuto único o gasto com telefone é mínimo e a remuneração do CresceNet generosa. Se você quiser linkar o Cresce.Net(www.provedorcrescenet.com) no seu blog eu ficaria agradecido, até mais e sucesso. If is possible add the CresceNet(www.provedorcrescenet.com) in your blogroll, I thank. Good bye friend.

    RépondreSupprimer

Last updates